Rechercher
  • jregan@bluewin.ch

Réflexions sur la grève des femmes suisses du 14 juin 2019


En réfléchissant sur la grève des femmes aujourd'hui, je suis retournée dans mes archives et, à ma grande surprise, j'ai découvert que j'avais écrit un dépliant pour la première grève des femmes suisses (14 juin 1991) pour deux groupes des anglophones à Genève - le Registre des femmes et les féministes anglophones de Genève. Il semble qu'il soit tout aussi d'actualité qu'à l'époque, alors j'aimerais le partager.

Un fait personnel devient un fait politique

Cette idée est née des « consciousness-raising groups » (groupes de sensibilisation) à la fin des années 1960 et au début des années 1970. Nous avons réalisé que les femmes et les hommes vivent dans des cultures complètement différentes. Et nous avons également réalisé que, bien que chaque femme suive un parcours de vie différent, il existe un modèle et une structure générale qui nous unissent tous : nous vivons sur une planète gouvernée par le patriarcat, et cela colore et inhibe qui nous sommes et qui nous sommes capables de devenir. Le fait personnel d'être une femme devient un fait politique.

Les relations entre les femmes et les hommes, quelle que soit leur intimité, sont régies par des répartitions inéquitables à tous les niveaux.

La violation des droits de l'homme individuels s'inscrit dans le contexte plus large des violations collectives. Une personne qui est torturée est presque toujours torturée parce qu'elle fait partie d'un groupe. Pensez aux Juifs d'Europe. Pensez aux Palestiniens en Israël. Pensez à toutes les femmes de cette planète parce que chacune d'entre nous est privée de l'un ou l'autre des droits de l'homme, qu'il s'agisse du droit à son propre nom, du droit de contrôler ses finances, du droit au travail, et parfois même du droit d'être. C'est parce qu'en tant qu'individus, nous appartenons au groupe appelé " femmes ". C'est " un fait personnel qui devient un fait politique ".

Il est parfois difficile de discerner nos restrictions. Certaines d'entre nous vivent confortablement dans des cages dorées. D'autres sont traitées avec condescendance. D'autres encore, comme les organisatrices de la grève nationale des femmes ici, sont ridiculisées. La plupart d'entre nous sont négligées ou banalisées lorsque nous apparaissons dans la vie publique ou à l'extérieur de la sphère domestique et privée. C'est " un fait personnel qui devient un fait politique ". Si nous disons collectivement " non " à ce traitement, l'équation de la distribution du pouvoir devrait changer.

"La vie des hommes est apersonnelle parce que et dans la mesure où la vie des femmes est personnelle." Evelyn Fox Keller, Reflections on Gender and Science, p. 9.

"Les femmes deviennent toujours personnelles", se plaignent beaucoup d'hommes. Mary Ellman (1969, citée à la p. 10 de Keller) répond : "Les hommes deviennent toujours impersonnels. Blessez leurs sentiments et ils en font la loi de Boyle !"

Le courage personnel est un acte politique. Une suggestion pour le 14 juin (1991) pour entrer en contact avec les femmes suisses est de dire ou de faire une chose, petite ou grande, " personnelle " ou publique, qui exige que vous surmontiez votre peur, votre inertie, votre déni ou toute autre résistance et que vous surmontiez vos peurs et vos résistances et

E X E R C E Z V O T R E C O U R A G E ! !

"Le jour du déménagement de la montagne approche.

Oh, mec, c'est la seule croyance :

Toutes les femmes endormies vont se réveiller et bouger !"

- 1910 - attribué à Akiko Yosano, le nom de plume de l'auteure, poète, pionnière du féminisme, pacifiste et réformatrice sociale japonaise Shiyo Ho (1878 - 1942)

"Dans l'éducation, dans le mariage, dans tout, la déception est le lot des femmes. Ce sera l'affaire de ma vie d'approfondir cette déception dans le cœur de chaque femme jusqu'à ce qu'elle ne s'incline plus devant elle."

- Lucy Stone (1818-1893), éminente oratrice, abolitionniste et suffragette étatsunisienne.

"Souviens-toi de la dignité de ta féminité. N'en appelez pas, ne mendiez pas, ne rampez pas. Courage, joignez-vous à nous, restez à nos côtés, combattez avec nous."

- Christabel Pankhurst (1880-1958), suffragette britannique


10 vues
«Demain» dès aujourd'hui à Yvonand

Le documentaire français « Demain » nous a montré le chemin. Allons ensemble créer les avenirs divers dont nous rêvons !

Partagez vos idées, vos informations et vos avis !

 

​Téléphone : ​024 430 14 35

Courriel : jregan@bluewin.ch

​​​

© 2016 by Jeannette Regan. Créé avec Wix.com

  • Facebook Social Icon