Rechercher
  • jregan@bluewin.ch

Un éventail d’idées pour Yvonand


Voici un éventail d'idées pour Yvonand que j'ai proposé à la séance d'Agenda 21 le 26 avril 2018.

D'abord, un grand merci à Yann Rod pour les améliorations apportées au bulletin communal « Tapa-Sabllia » (TS), même si ce serait souhaitable de pouvoir publier des évènements organisés, hors des quatre délais annuels.

- Nos plages, particulièrement la plage des Pins : L’été s’approche

J’ai presque honte d’inviter des ami-e-s à Yvonand pour aller à la

plage et nager au milieu de champs d’algues et d’autres plantes

aquatiques. Apparemment, la vétusté de la STEP en est une des

causes, mais probablement aussi les phosphates, qui –

malheureusement – finissent dans le lit de la Menthue. Quel est le

rôle des autorités dans ce domaine ? Et celui des associations

locales ?

Je suis aussi triste de voir les dégâts commis et les déchets laissés

derrière eux par nos hôtes d’un jour ou au camping. Comment entrer

dans un dialogue constructif et efficace avec eux ? Faut-il chercher

des solutions communales ou privées ?

- Quel est le taux de pesticides/herbicides synthétiques utilisés dans la

commune ? D’où proviennent les phosphates que l’on retrouve dans

la Menthue ? Quels sont les effets de leur utilisation ?

- Un constat : pourquoi y a-t-il autant d’érosion sur les talus bordant le

chemin de l’Etroit ? Qui est responsable ? Quoi faire ?

- Réduire les déchets :

Composter des déchets végétaux sur les propriétés ? Partager le

compost avec des voisins ?

Laisser nos emballages dans ou devant les commerces ? Le gérant

de la Coop, M. Pereira, est prêt, par exemple, à discuter de

solutions avec les habitants

- Visiter la vigne d’Yvonand, afin de l’apprécier et de s’informer sur les défis

auxquels sont confrontés les employés de la commune qui

l’entretiennent.

- Plusieurs personnes ont proposé un chemin pédestre, respectueux de la

nature le long du lac, à l’image de la série de passerelles que l’on

retrouve en direction de Cheyres. Comment la commune

fribourgeoise a-t-elle pu obtenir la collaboration de la Protection

civile pour la réalisation de ce magnifique ouvrage ? Comment

pourrions-nous trouver à Yvonand un partenariat pour une telle

réalisation ?

- Comment envisager une économie durable digne de ce nom à Yvonand –

pour la relève et les générations futures ? Comment gérer le

tiraillement entre « local & durable » et « facilité dans le quotidien » ?

- Les relations ferroviaires avec des destinations comme Neuchâtel et Berne,

par exemple, se sont dégradées depuis le changement d’horaire en

décembre 2017. Comment les améliorer dès décembre 2018 ?

- Yvonand a beaucoup d’habitant-e-s aux racines internationales, mais

globalement le village me semble monolingue et monoculturelle.

Que se passe-t-il avec l’italien, l’espagnol, le portugais, l’albanais,

l’allemand, la suisse-allemand, parmi d’autres, et même l’anglais ?

Comment valoriser cette richesse culturelle et linguistique ainsi que

ses racines ?

- Nous avons parmi nous des réfugiés, qui ont besoin d’opportunités pour

mettre en pratique les leçons de français offertes par l’EVAM ou

Caritas. Ils ont aussi besoin d’apprivoiser nos us et coutumes et tisser

des liens avec les habitant-e-s. Comment organiser de telles

rencontres ? Est-ce du ressort du municipal responsable ? Si oui, le

municipal a-t-il besoin de soutien ?

- La place financière suisse est apparemment le plus grand pollueur du pays,

loin devant l’agriculture, l’industrie, les bâtiments et le transport

(études récentes des Artisans de la transition). Qu’en est-il du

portefeuille (comptes, assurances, caisse de pension, placements,

emprunts, etc.) de la commune ? Energie 2050 exige qu’on se tourne

vers les énergies renouvelables, mais les finances de la commune

peuvent-t-elles soutenir cet objectif ? Les banques, assurances, caisse

de pension, etc., ont-elles déjà dénoncé leurs placements dans

l’énergie fossile ? Si non, pourquoi ? Les placements de la commune

sont-ils orientés vers une énergie renouvelable ? Comment dialoguer

avec nos autorités et leurs relations sur le sujet ?

- Semer l’avenir, un projet qui m’est cher ! J’aimerais organiser une fête à

Yvonand, avec l’appui de ses villageois-es adultes et enfants, en

créant un vaste espace (un champ ?) ensemencé de graines n’ayant

subi aucune modification génétique et nourri de nos rêves pour

demain. (L’Aubier à Montezillon/NE fête cela depuis bien des années).

Je cherche un ou des partenaires pour l’organiser. L’école ? Un ou

plusieurs agriculteurs ici ? Agenda 21 ? A poursuivre…


26 vues
«Demain» dès aujourd'hui à Yvonand

Le documentaire français « Demain » nous a montré le chemin. Allons ensemble créer les avenirs divers dont nous rêvons !

Partagez vos idées, vos informations et vos avis !

 

​Téléphone : ​024 430 14 35

Courriel : jregan@bluewin.ch

​​​

© 2016 by Jeannette Regan. Créé avec Wix.com

  • Facebook Social Icon